Stockholm
27 Feb, Thursday
-2° C
TOP
Image Alt

Digital Speakers

Transformation digitale et recrutement : quels impacts sur le marché de l'emploi ?

Transformation digitale et recrutement : quels impacts sur le marché de l’emploi ?

Depuis les années 2000, nous assistons à une transformation digitale qui impacte aussi le recrutement. Tous les domaines intègrent à présent les nouvelles technologies dans leur mode de fonctionnement. Le marché de l’emploi n’a pas échappé à cette révolution. Le numérique a changé les règles du jeu des ressources humaines et le web est à présent le premier levier de recrutement.

Comment les RH ont-elles été impactées par le digital ?

Comment trouver un emploi par le biais des outils numériques ?

Côté recruteur, quelle stratégie adopter pour trouver les profils qui correspondent à vos besoins ?

Zoom sur les tendances du recrutement 2.0 pour les demandeurs d’emplois et les chercheurs de talents.

Le processus de recrutement bouleversé par le numérique

Le temps des petites annonces d’emploi publiées dans les journaux et des job dating est révolu. Le digital a fortement influencé la sphère du recrutement depuis quinze ans. Les acteurs des ressources humaines, comme les chercheurs d’emploi, doivent désormais s’adapter à l’embauche 2.0.

Le jobboard, premier outil de recrutement

Parmi les changements opérés dans le recrutement traditionnel, nous observons la multiplication des plateformes en ligne dédiées à l’emploi. Qu’elles soient généralistes ou plus spécialisées, ces “jobboard” offrent la possibilité aux candidats de consulter un nombre infini d’offres et d’y déposer leurs CVs.

Le jobboard est d’ailleurs aujourd’hui l’un des outils les plus utilisés dans le recrutement, tant du côté candidat que du côté recruteur.

Pour le candidat, la candidature en ligne est facilitée, et la diversification des plateformes permet une recherche plus ciblée.

Côté recruteur, les 700 sites d’emploi qui existent sur le marché permettent un rayonnement large des annonces, une meilleure visibilité et surtout, un grand volume de candidatures.

Le tri de CVs pour dénicher les profils les plus pertinents reste un travail conséquent pour les entreprises. Celles-ci continuent donc de faire appel à l’expertise de consultants en recrutement.

L’impact de la transformation digitale sur le sourcing candidats

Le sourcing, c’est-à-dire le repérage de talents, a lui aussi connu une évolution avec l’apparition du digital dans le process de recrutement. Jusque là réservée aux chasseurs de têtes, cette technique proactive de recherche de profils est aujourd’hui facilitée par la digitalisation des procédés et la multiplication des CVthèques en ligne.

Transformation digitale et recrutement : l’impact des réseaux sociaux

Linkedin, et son homologue français Viadeo, sont aujourd’hui les deux principaux réseaux sociaux utilisés dans les ressources humaines, bien que Facebook et Twitter soient de plus en plus utilisés dans la quête de talents.

Le réseau social professionnel : base de données et lieu d’échange

Côté recruteur, les réseaux sociaux représentent un outil efficace pour accéder à un grand nombre de profils et identifier rapidement les futurs talents. Nouvel outil de sourcing, LinkedIn permet notamment de cibler plus précisément la recherche de profils. Sa version Premium (plutôt destinée aux entreprises faisant face à des problématiques RH importantes) est spécifiquement dédiée au recrutement.

Sur les réseaux professionnels, la prise de contact est facilitée avec les candidats potentiels, grâce à des échanges plus spontanés.

Les réseaux professionnels constituent aussi un vecteur de communication pour les entreprises. Publication d’une offre d’emploi, mise en avant d’un temps fort de l’activité, les réseaux sociaux sont un moyen de mettre un coup de projecteur sur l’entreprise. Le principal objectif sera la visibilité et l’amélioration de leur marque employeur.

Pour les candidats, les réseaux sociaux offrent une vitrine de représentation plus globale, et plus moderne de leur parcours, accessible à tous, entreprises et cabinets de recrutement confondus.

RH et réseaux sociaux : bonnes pratiques

Quelques points de vigilance quant à l’utilisation des réseaux sociaux dans le cadre d’une problématique RH. Pour les recruteurs, les médias sociaux ne doivent pas être le seul outil de sourcing pour trouver les bons profils.

En effet, tous les candidats ne sont pas forcément sur les réseaux sociaux (profils non cadres ou professions techniques par exemple).

Par ailleurs, les candidats présents sur ce type de réseau ne sont pas forcément tous à l’écoute du marché, notamment s’ils sont déjà en poste. Il est donc fort probable qu’ils ne répondent pas aux sollicitations des recruteurs !

Enfin, les réseaux sociaux sont utiles pour créer un contact, mais ils doivent être intégrés dans une stratégie de recrutement plus globale, couplés avec les outils classiques du recrutement.

Transformation digitale et recrutement : le big data

Si la récolte et l’analyse de données personnelles font régulièrement débat, elles servent aujourd’hui tous les domaines. Et le monde des RH ne fait pas exception.

Nombreux sont les recruteurs qui utilisent aujourd’hui des algorithmes qui croisent les données dans le but d’affiner la sélection des candidats et d’accélérer les processus d’embauche.

Cette tendance a fait apparaître de nouvelles entreprises sur le marché, spécialisées dans la récolte et l’analyse de données à des fins de recrutement.

On note par exemple l’utilisation croissante de logiciel de matching et de scoring, pour mettre en adéquation des besoins avec la ressource humaine.

D’autres entreprises se sont spécialisées dans la vérification des informations contenues dans les CV ou encore dans l’évaluation automatisée de la compatibilité entre un poste et un profil.

Il existe également des plateformes qui permettent de répondre de façon personnalisée aux candidats, avec un retour constructif qui améliore l’expérience candidat.

Quant à eux, les candidats ne sont pas en reste. Des applications mobiles ont vu le jour, permettant d’évaluer ses connaissances métiers, ou de tester ses compétences et se former. Par ailleurs, dans le recrutement 2.0, l’analyse des compétences n’est plus le seul critère pour se démarquer ! Les candidats ont désormais la possibilité de mettre en avant leur personnalité et leur soft skills. Certaines plateformes proposent par exemple au candidats de se présenter sous le format d’une vidéo ou de créer un CV vidéo.

L’humain au coeur du recrutement et de la transformation digitale

Il ne fait aucun doute : recrutement et digital sont désormais intimement connectés. Cependant, il ne s’agit pas pour autant de se débarrasser de l’essence même du recrutement : l’humain !

Certains fantasment un monde du recrutement qui se passerait de toute interaction humaine. Il n’utiliserait que des logiciels de matching, automatisant la mise en relation, et permettrait au candidat de passer des entretiens de manière virtuelle. Le tout, sans contact physique avec les interlocuteurs de l’entreprise.

Nous ne partageons pas cette vision des RH à l’ère du digital. Il existe au contraire un équilibre à trouver entre digitalisation d’un processus d’embauche et interactions humaines. Le digital est aujourd’hui un créateur de valeur, un outil de mise en relation entre l’offre et la demande sur le marché de l’emploi. C’est un outil formidable pour le recrutement, qui ne saurait se substituer à ses utilisateurs. Bref, un moyen et non pas une fin.

Il incombe aux professionnels des ressources humaines d’utiliser leur expertise pour identifier les candidats, gérer les entretiens d’embauche et fédérer les salariés autour d’une culture d’entreprise commune.

La digitalisation a simplement opéré une transformation dans le rôle du recruteur. Celui-ci peut se recentrer sur le coeur de son activité : la gestion globale du recrutement et son bon déroulement.

Comment digitaliser son process de recrutement ?

Plus que jamais, les entreprises se livrent une concurrence accrue dans la recherche de compétences spécifiques.

Nous l’avons compris, dans un tel contexte, toutes les entreprises, de la PME à la multinationale, font face à un nouvel enjeu : digitaliser une partie de leur process de recrutement.

Aujourd’hui, de multiples outils existent pour mettre en place une stratégie digitale de recrutement efficace.

Dynamiser sa présence en ligne

Plus aucune entreprise ne peut se faire l’économie de sa présence sur le web, notamment dans l’optique de recruter ses futurs talents.

Il semblerait que les candidats ne se contentent plus d’un descriptif bref de l’entreprise pour envisager d’y postuler. Au travers des sites corporate, mais également des sites de notation des employeurs pour les entreprises, ils recherchent une histoire, des valeurs, des témoignages de collaborateurs, une ambiance… Bref, le web est aujourd’hui une source d’informations utiles au candidat pour se forger un avis, à la fois sur le poste, mais sur l’entreprise dans sa globalité.

Il incombe donc aux entreprises de communiquer avec leurs futurs collaborateurs en développant une véritable marque employeur.

C’est le moment d’alimenter la page “Equipe” ou “Qui sommes-nous” de votre site corporate et de créer du contenu centré sur la culture de l’entreprise.

Les annonces

Pour assurer leur visibilité sur le marché de l’emploi, il est important pour les entreprises de publier leurs offres sur des jobboards (généralistes et/ou spécialisés). Mais aussi sur des sites carrières si elles en ont la possibilité.

A ce titre, les recruteurs doivent aussi penser au mode de consommation du numérique. Plus précisément, ils doivent s’attacher à créer des formats d’annonces adaptés aux mobiles. En effet, près de 50% des candidats utilisent leur téléphone dans le cadre de leur recherche d’emploi. Près du tiers du trafic des sites d’emploi provient du mobile !

Les réseaux sociaux professionnels

Ils sont utiles pour communiquer sur la marque employeur, mais aussi pour identifier les profils pertinents et les contacter.

Réactivité et personnalisation au service du recrutement

Si l’utilisation des outils digitaux dans le process de recrutement permet un gain de temps considérable, la réactivité doit être de mise dans la suite du processus. Les recruteurs se doivent d’être réactifs dans le traitement des candidatures, l’organisation des entretiens et l’avancée globale du processus.

Par ailleurs, l’automatisation des annonces ne doit pas conduire à la disparition du contact humain ! Pour vous recruteurs, oubliez les mails de réponses automatiques aux candidatures. Le candidat recherche, au-delà d’un simple job, une expérience positive avec votre entreprise. Et pour cela, la personnalisation est de mise !

La transformation digitale, un réel avantage pour le recrutement

Les outils digitaux offrent de nombreux avantages, tant du côté candidat que du côté des recruteurs. Attention cependant à bien les choisir, et à maintenir un niveau d’exigence dans la suite du processus de recrutement. Votre entreprise n’en sera que plus attractive aux yeux de vos futurs collaborateurs !